M

Origine

ZAC des Girondins – Lyon 7ème

345 logements

Fiche d’identité

DÉPARTEMENT : RHÔNE (69)
MAÎTRE D’OUVRAGE : OGIC – Compagnie de Phalsbourg
SURFACE DE PLANCHER : 25 020 m²
NOMBRE DE LOGEMENTS : 345
Concours – Finaliste non lauréat

Équipe

Maîtrise d’œuvre
Architecte coordonnateur : X-TU Architects
Architecte : Insolites Architectures et Atelier 2m
Paysagiste : Agence Laure Planchais

Bureaux d’études et conseils
ÉCONOMISTE : BET Philippe
BET STRUCTURE : BET Philippe
BET QEB &FLUIDES : Inddigo
BUREAU DE CONTRÔLE & SPS : APAVE
BE VRD : SAFEGE
Concepteur lumières : Les Éclairagistes Associés
AMU : Vie-to-B
Notaire : Étude Alcaix & Associés
Écologue : X-TU Architects

Les îlots 2 et 3 ont un emplacement stratégique : ils font office d’articulation, pivot entre la ZAC des Girondins au Nord et la ZAC du Bon Lait au Sud. Il s’agit donc de créer un morceau de ville en lien avec deux temporalités bâties, de proposer une insertion cohérente de l’entre-deux.

L’équipe a suivi le principe fort de la géode sur deux échelles : urbaine et architecturales. En suivant cette image, nous apportons deux lectures différentes au projet : une lecture homogène et tramée depuis l’espace public – l’extérieur lisse de la géode – et une lecture hétérogène depuis le cœur d’îlot – l’écrin foisonnant de la géode.

Au 5ème étage, le Rez-de-Chaussée Ciel constitue un parcours, une faille horizontale qui anime le projet et se donne à voir depuis la rue et le jardin central.

Les sous-faces miroirs des dalles reflètent l’animation de ce RDC Ciel depuis la rue. La perception de ce parcours est magnifiée par des passerelles qui franchissent les failles et qui relient mes volumes entre eux. Le RDC Terre, quant à lui, participe à l’animation de la rue. Il dessert les halls et leurs parties communes. Ils sont ouverts et traversants sur le cœur d’îlot.

Le projet propose des logements atypiques inspirés des canuts. Au Sud, les logements du RDC disposent de 4.10m sous plafond et sont proposés sous forme d’appartement-atelier. En adéquation avec les nouveaux modes de vie, ils permettent de travailler depuis chez soi avec un espace dédié.

Côté cour, les extérieurs privatifs sont constitués de terrasses en pontons qui donnent l’impression de flotter à la surface de cette grande étendue de nature sauvage qu’est le jardin sanctuaire.